Rabat: Le12.ma

Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Tanger ont interpellé, vendredi, en coordination avec les services de la Direction Générale de la Surveillance du Territoire (DGST), deux individus, un infirmier et une intermédiaire, ayant des antécédents judiciaires, pour leur implication présumée dans une affaire de manipulation du système et des résultats de la vaccination contre la Covid-19.

La première mise en cause a été arrêtée en flagrant délit alors qu’elle s’apprêtait à verser un montant de 7.000 dirhams au deuxième suspect, qui exerce au centre de vaccination du quartier “Brans” à Tanger, en contrepartie de la facilitation de l’obtention du pass sanitaire par un groupe de bénéficiaires, dont les identités font l’objet d’une enquête, sans se faire administrer la dose de vaccin anti-covid, a indiqué la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué.

Les mis en cause, âgés de 37 et 63 ans, ont été placés en garde à vue pour les besoins de l’enquête menée par le parquet compétent, afin de déterminer les éventuelles ramifications de cette activité criminelle et d’interpeller tous les complices impliqués dans la commission de ces actes criminels, a précisé la même source.

Cette opération s’inscrit dans le cadre des efforts soutenus de la DGSN et de la DGST afin d’assurer la sécurité sanitaire des citoyens, à travers la prévention et la lutte contre la falsification des documents de santé relatifs à la gestion de la lutte contre la pandémie de la Covid-19, a conclu le communiqué.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *