Rabat: le12.ma

Les composantes de la majorité ont décidé d’élaborer et signer, au courant de ce mois de novembre, la « charte de la majorité », un cadre de référence institutionnel fixant les méthodes de travail et de coopération entre les différentes institutions gouvernementale, parlementaire et partisane.

Cette décision a été prise lors d’une réunion de coordination jeudi des composantes majoritaires, consacrée à l’examen d’un ensemble de points d’actualité portant sur l’intensification des efforts entre le gouvernement et la majorité parlementaire, en présence du président du Parti du Rassemblement National des Indépendants (RNI), Aziz Akhannouch, du Secrétaire général du Parti Authenticité et Modernité (PAM), Abdellatif Ouahbi, du Secrétaire général du Parti de l’Istiqlal (PI), Nizar Barka, en plus de la présidente du Conseil national du PAM, et des présidents des groupes parlementaires de la majorité dans les deux Chambres du Parlement.

Selon un communiqué des partis de la majorité, la réunion a été aussi l’occasion de soulever l’action remarquable de la majorité lors de cette courte période, tant au niveau gouvernemental qu’au sein des deux Chambres du Parlement, laquelle a été marquée par la formation de l’exécutif, l’élection des structures des deux chambres, la présentation et l’approbation du programme gouvernemental ainsi que l’adoption du projet de loi de finances 2022.

Les participants ont été unanimes à souligner que « la parfaite cohésion entre les composantes de la majorité a contribué de manière significative à économiser le temps afin d’établir le cadre institutionnel conformément aux dispositions de la Constitution et aux normes démocratiques », relève le communiqué.

Tout en insistant sur l’importance pour tout gouvernement d’entamer son travail par l’établissement d’un cadre institutionnel, les partis de la majorité ont fait part de leur conscience et responsabilité, devant les attentes et les préoccupations des citoyens, et affirment qu’ils ne tarderont pas à honorer l’ensemble des engagements avancés durant la campagne électorale ou contenus dans le programme gouvernemental.

« La réponse immédiate aux attentes des citoyens est tributaire de l’intensification de la coordination, du dialogue et de la coopération entre les composantes de la majorité », soulignent les partis qui estiment que « la conjoncture actuelle requiert la fortification du front national afin de relever l’ensemble des défis posés ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *