Le ministre de la Santé et de la Protection Sociale, Khalid Ait Taleb, a tenu, mardi à Rabat, une réunion avec le Collège syndical national des médecins spécialistes privés (CSNMSP) et le Syndicat national de médecine générale (SNMG) dans le cadre d’un nouveau round du dialogue social pour une mise en œuvre optimale du chantier royal de réforme du système de santé.

Dans une déclaration à la presse à l’issue de cette rencontre, Khalid Ait Taleb a indiqué que cette réunion intervient dans la continuité du dialogue social avec le secteur privé autour du projet de loi-cadre relatif au système national de santé, approuvé lors du Conseil des ministres que Sa Majesté le Roi Mohammed VI a présidé le 13 juillet.

Le ministère est conscient des contraintes et des défis auxquels le secteur est confronté, a-t-il avancé, ajoutant que « toutes les composantes du système de santé convergent vers une seule vision initiée avec une cohérence et une synergie d’actions sur le terrain ».

il a, à cet égard, mis en avant l’importance des médecins généralistes pour le système de santé et le rôle des médecins spécialistes dans la mutualisation des moyens entre le public et le privé.

« Toutes ces actions seront conformes à la carte régionale syndicale qui exprimera les différents besoins en fonction de chaque territoire », a-t-il dit, ajoutant que l’essentiel est que le système national de santé soit au service du citoyen marocain et à la hauteur de ses attentes.

De son côté, le président du CSNMSP, Said Afif, a indiqué que ce projet sera de nature à restructurer le secteur de la santé, notamment en comblant le manque en termes de ressources humaines.

Le Collège syndical s’engagera sérieusement dans la réussite de ce projet qui concerne la santé des Marocains, a-t-il assuré, notant que le syndicat est prêt, dans le cadre du partenariat public-privé, à coopérer pour garantir des services de santé égaux et de qualité à tous les Marocains. Le président du SNMG, Hamdi Tayeb, a, quant à lui, affirmé le plein engagement des médecins généralistes du secteur privé pour la réussite de ce projet de refonte du système de santé national.

Les médecins, a-t-il souligné, ont formulé des propositions basées sur la politique de proximité dans le secteur de la santé et l’attention portée à la médecine familiale, à la prévention des maladies et à la gouvernance, tout en tenant compte de l’intérêt croissant pour le secteur privé, soulignant que ce projet place la santé du citoyen marocain au coeur de ses préoccupations. Khalid Ait Taleb avait tenu lundi des rencontres avec l’Association nationale des cliniques privées (ANCP) et le Syndicat national des médecins du secteur libéral (SNMSL) dans le cadre du dialogue social en vue d’une mise en œuvre réussie du chantier royal de réforme du système de santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.