Il estime, à cet égard, que ces faux comptes peuvent provenir du voisin de l’est dont le pouvoir use de tous les moyens pour porter atteinte aux intérêt suprêmes du Maroc, y compris par la création de faux comptes dans les réseaux sociaux.

*Par-Majda Banaaissa 


Professeur associé à l’Université Hamad Bin Khalifa au Qatar et auteur de l’ouvrage «Digital Authoritarianism in the Middle East», le Britannique Marc Owen Jones a passé au peigne fin la campagne sur la toile orchestrée contre le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch. Grand spécialiste des fakenews, les conclusions du Pr. Owen Jones ne manquent pas d’intérêt.

En procédant à une profonde analyse des contenus du Hachtag Akhannouch et en se basant sur un échantillonnage de 19 000 tweets postés entre le 14 et le 16 Juillet, il a découvert que la majorité des tweets appartiennent à de faux comptes créés par ce qui pourraient être ses détracteurs.

Pr. Marc Owen Jones a révélé qu’en une seule journée, celle du vendredi 15 Juillet 2022, 522 comptes ont été créés en indiquant que la moyenne est de 59 comptes par jour, ce qui suscite le doute et la suspicion sur les véritables intentions des initiateurs de cette campagne digitale.

Ayant réalisé plusieurs études, notamment celles concernant la propagande et l’analyse des discours, le spécialiste des réseaux sociaux n’a pas manqué de rappeler que certaines parties se cachent derrière de faux comptes, notamment en période de crise, pour mener des campagnes de dénigrement afin d’atteindre leurs objectifs.

Dans une déclaration à 12.ma, Aymane Mesfioui, spécialiste marocain des technologies numériques a souligné que les études du Pr. Marc Owen Jones se caractérisent par leur profondeur et leur crédibilité.

Par cette analyse, ajoute-t-il, le célèbre expert britannique, révèle au grand jour, les manigances de certains groupes ou entités qui recourent à des campagnes fallacieuses en vue d’induire en erreur les opinions publiques.

Il estime, à cet égard, que ces faux comptes peuvent provenir du voisin de l’est dont le pouvoir use de tous les moyens pour porter atteinte aux intérêt suprêmes du Maroc, y compris par la création de faux comptes dans les réseaux sociaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.