Par – El Hazziti Mohammed Anouar

✉️ : [email protected]  

J’ai suivi depuis longtemps la montée douce et pragmatique du leader du RNI, Aziz Akhennouch.

Des efforts énormes en matière de communication et de posture de l’Homme politique ont accompagné la transformation d’un Top management en un homme politique.

Cette appréciation a été bien marquée lors du Passage de Aziz Akhennouch dans MedRadio vendredi dernier.

Son passage animé par Redoune Ramdani, youness dafkir et omar Cherkaoui a permis  de constater un changement remarquable du RNI à travers son leader.

Il y’a longtemps qu’on n’a pas entendu un calibre politique sans langue de bois depuis feu Abderrahmane ELYousfi, un homme d’Etat qui respecte ses adversaires politiques malgré leurs coups lâches et qui ont compris que la RNI avec la sagesse de son leader a de fortes chances de gagner les élections du 8 septembre 2021.

La preuve de ce constat est que le PJD a pris dernièrement comme slogan de voter « SATAN » mais pas le parti conduit par Akhennouch, ce qui confirme l’impact des efforts entrepris par le RNI depuis 5 ans pour restructurer le parti du RNI et de reconstruire son projet politique.

C’est un homme qui démontre une humilité remarquable quand il utilise « on va faire » au lieu de « Je vais faire » tout en assurant que le RNI tend ses mains à tous les partis politiques qui ont comme objectif le développement du Royaume du Maroc.

Aussi, lors de ses réponses aux questions des animateurs, le leader du RNI a donné l’apparence d’un militant politique citoyen avec deux casquettes, un homme d’Etat convaincu des objectifs stratégiques du pays et un homme politique assimilant les tactiques du top mangement de son parti avec un discours clair destiné à la masse populaires.

En outre, son discours et sa posture laisse apparaitre un leader de la troisième génération, c’est-à-dire des hommes politique modernistes et qu’on pourra distinguer des politiciens conservateurs et traditionnels dans le champ politique marocain.

C’est ce profil dont le Maroc a besoin pour faire face aux grands défis dont le pays connait et connaitra dans le futur.

Des défis externes relatifs au positionnement du Royaume dans le champ internantional et la confirmation de l’unité nationale et l’intégrité territoriale, ainsi que les enjeux nationaux de la mise en œuvre du nouveau modèle de développement conduit par sa majesté le Roi Mohammed VI que dieu l’assiste.

Il faudra dire que les efforts de réorganisation du RNI ont permis à son leader de disposer actuellement de plusieurs profils qui vont permettre la réussite des ambitions du RNI tout en prenant en considération les grands défis dont le Maroc fait face et cela sera renforcé par les réseaux de relations nationales et internationales dont dispose Aziz Akhennouch avec ses hommes d’Etat du Parti.

En conclusion, Aziz Akhennouch a démontré à travers son discours qu’il est l’homme politique dont le Maroc à besoin pour conduire le prochain gouvernement en quête d’un nouveau d’Etat démocratique, moderne et socialement juste.

 * Cadre supérieur

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *