N.B(le12.ma/fr)

En raison du contexte actuel lié à la pandémie de Coronavirus, le calendrier et les modalités d’organisation des concours d’entrée aux grandes écoles en France ont été révisés. Nombreux sont les établissements d’enseignement supérieur qui s’y sont adaptés pour ne pas pénaliser les étudiants français et étrangers. 

C’est le cas notamment de l’École Polytechnique qui, en coordination avec le Groupe X-Maroc, Association Marocaine des anciens élèves de l’École Polytechnique, a décidé d’organiser des concours au Maroc en faveur des étudiants marocains ayant accomplis les deux années des classes préparatoires. 

Ce sont ainsi près de 30 étudiants qui ont passé, la semaine dernière, les épreuves orales d’admission après avoir réussi les examens écrits. 

Les membres du jury ont fait le déplacement au Maroc, spécialement pour assurer cette mission et donc garantir un bon déroulement de ces épreuves. 

Cette initiative ne fait que refléter la position des Marocains qui constituent la première communauté polytechnicienne étrangère avec plus de 500 diplômés. 

Les statistiques du Groupe X-Maroc révèlent qu’un quart de ces polytechniciens a fait le choix de s’installer au Maroc, tandis qu’un bon tiers a décidé de résider en France.

D’ailleurs, un des leviers d’attraction des diplômés, retenu par le Groupe X-Maroc, est l’entreprenariat. C’est pourquoi ceux qui ont choisi de faire carrière au Maroc accèdent rapidement à des fonctions de direction aussi bien dans le secteur privé (plus de 70 % des polytechniciens) qu’au niveau des établissements publics et de la fonction publique qui compte notamment des ministres et hauts fonctionnaires de l’Etat marocain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *